Le Parlement européen a voté pour imposer des exigences d’identification aux portefeuilles cryptographiques non hébergés

Aujourd’hui, deux commissions du Parlement européen ont approuvé un projet de règlement visant à imposer des exigences d’identification aux portefeuilles non hébergés. Les comités ont soutenu des lignes directrices qui interdiraient les transactions que les autorités de l’État ne peuvent pas facilement lier à une personne ou une organisation, portant un coup à l’orientation pro-vie privée de nombreux utilisateurs de crypto.

Le Parlement européen exige un contrôle d’identité sur les portefeuilles non hébergés

Les commissions des affaires économiques et monétaires (ECON) et des libertés civiles (LIBE) du Parlement européen ont approuvé un projet de loi visant à contrôler la criminalité, avec 93 voix pour, 14 contre et 14 abstentions.

Le Parlement européen a fait une déclaration concernant le problème :

“En vertu des nouvelles exigences convenues par les députés, tous les transferts de crypto-actifs devront inclure des informations sur la source de l’actif et son bénéficiaire, informations qui doivent être mises à la disposition des autorités compétentes.”

La catégorie des « transactions de personne à personne » ne serait pas couverte. Le secteur de la cryptographie, en particulier, s’oppose aux nouvelles réglementations limitant les portefeuilles cryptographiques personnels des particuliers (appelés « portefeuilles auto-hébergés » par les avocats).

  Apple exigera des développeurs d'applications qu'ils offrent aux utilisateurs la possibilité de supprimer leurs comptes

Paul Grewal de Coinbase a déclaré dans un article de blog:

“Parmi les pires des dispositions proposées figurent de nouvelles obligations pour les échanges de collecter, vérifier et communiquer des informations sur les non-clients utilisant des portefeuilles auto-hébergés.”

Le Parlement européen a voté pour imposer des exigences d'identification aux portefeuilles cryptographiques non hébergés
L’UE va imposer des exigences d’identification aux portefeuilles non hébergés.

Les portefeuilles sont des programmes qui permettent aux utilisateurs de gérer leurs propres biens numériques sans avoir à faire confiance à quelqu’un d’autre avec leur argent. Grewal note que la réglementation obligerait Coinbase à vérifier qui envoyait de l’argent à l’un de ses clients avant de l’autoriser à le faire. La traçabilité est importante, selon l’un des partisans du projet de loi.

“Comme l’illustrent tous les récents scandales de blanchiment d’argent, des Panama Papers aux Pandora Papers, les criminels prospèrent là où les règles autorisant la confidentialité autorisent le secret et l’anonymat.”

-Ernest Urtasun co-rapporteur pour l’ECON

Après leur approbation, les parlements nationaux négocieront le langage législatif final avec leurs propres gouvernements. Le projet de loi devrait être voté par le Parlement européen en avril. Voyons si le Parlement européen sera en mesure de limiter les portefeuilles cryptographiques personnels, appelés « portefeuilles non hébergés ».

  WhatsApp pour Android obtient un mode sombre

Définition des portefeuilles non hébergés

Les portefeuilles non hébergés sont un logiciel ou un matériel qui vous permet de stocker, de gérer et de transférer des crypto-actifs qui ne sont pas détenus par un tiers, comme une banque ou une société de carte de crédit.