L’UE va enquêter sur TikTok pour non-respect des droits des utilisateurs

L’Organisation européenne des consommateurs (BEUC) a déposé aujourd’hui une plainte auprès de la Commission européenne et du réseau européen des organisations de consommateurs contre Tiktok.

TikTok a connu plusieurs controverses liées à la vie privée depuis son lancement en 2018. Le réseau social chinois a apporté plusieurs changements ces derniers mois pour garantir la confidentialité des mineurs, mais les associations de consommateurs estiment que cela n’a pas suffi. En conséquence, ils devront désormais faire face aux autorités.

Le BEUC affirme que TikTok a violé les droits des consommateurs dans l’UE et n’a pas réussi à protéger correctement les enfants de certains contenus de la plate-forme, tels que les publicités cachées et les contenus inappropriés. Plus précisément, leurs critiques sont résumées en quatre points.

Préoccupations de l’UE contre TikTok

Le premier point est qu’il existe plusieurs clauses dans les conditions générales de Tiktok qui ne sont pas claires, ambiguës ou qui favorisent TikTok au détriment de ses utilisateurs. Les droits d’auteur ne sont pas équitables, car les utilisateurs donnent à la plate-forme une utilisation irrévocable de tout le contenu qu’ils téléchargent, pouvant l’utiliser, le distribuer ou le reproduire sans que les utilisateurs ne reçoivent une rémunération pour cela.

  Spotify facilite le suivi des événements virtuels des artistes

Le deuxième point a à voir avec la fonctionnalité de TikTok qui permet d’acheter des pièces et de recharger le solde dans TikTok pour faire des cadeaux virtuels à des profils célèbres. Dans ces achats, TikTok peut modifier le prix et le taux de change entre les pièces et les cadeaux, profitant ainsi de ces transactions sans que les utilisateurs ne puissent rien y faire.

L'UE va enquêter sur TikTok pour non-respect des droits des utilisateurs
L’UE va enquêter sur TikTok pour non-respect des droits des utilisateurs

Le troisième point est que TikTok ne parvient pas à protéger les enfants et les adolescents contre les publicités cachées et les contenus potentiellement dangereux sur la plate-forme. Par exemple, les utilisateurs sont invités à participer à des hashtags sponsorisés, faisant la promotion indirecte d’une marque. Le plus souvent, ce sont les influenceurs qui initient ces hashtags, pour lesquels ils ont déjà reçu de l’argent, car il est possible de gagner de l’argent sur TikTok.

  Twitter propose de nouvelles mesures pour protéger les utilisateurs contre le harcèlement

Enfin, la politique de traitement des données des utilisateurs de la plateforme est vague, les utilisateurs n’étant pas informés, d’autant plus que beaucoup d’entre eux sont des enfants et des adolescents qui ne connaissent pas la terminologie. En conséquence, les utilisateurs ne savent pas clairement quelles données personnelles sont collectées, à quelles fins et pour quelles raisons juridiques.

Les organisations de consommateurs demandent une enquête approfondie

Pour toutes ces raisons, le BEUC estime que TikTok enfreindrait le RGPD, et appelle l’UE à enquêter sur les politiques et pratiques de TikTok et à s’assurer que l’application est conforme aux droits des consommateurs européens en faisant correctement rapport sur son modèle commercial et le traitement des données. . Ils appellent également à l’élimination des clauses abusives et à plus d’informations sur son activité.

  Google Photos lance un nouvel éditeur vidéo avec des fonctionnalités d'édition améliorées