Elon Musk rachète Twitter et se met immédiatement au travail : “Voulez-vous un bouton d’édition ?”

Elon Musk achète Twitter et commence à travailler. Président-directeur général de Twitter Parag Agrawal a accepté un sondage publié par le chef de Tesla Inc., Elon Musk, le principal investisseur de son entreprise, en le qualifiant d’important et en exhortant les utilisateurs à “voter avec prudence”.

Elon Musk a confirmé qu’il avait acheté une participation passive de 9,2 % dans Twitter cette semaine. Ses récentes publications sur le service, où il compte plus de 80 millions d’abonnés et ont comblé le vide laissé par Donald Trump en tant que l’une des personnalités les plus influentes au monde, ont activement critiqué les défauts perçus. Lundi, Musk a demandé à ses abonnés s’ils voulaient un bouton d’édition sur Twitter, avec des choix mal orthographiés “Oui” et “Non” dans son ton habituel avec humour informel.

Elon Musk achète Twitter et commence immédiatement à travailler : bouton Modifier

Après le sondage, Agrawal l’a retweeté et a cité des tweets que Musk avait utilisés dans un article précédent concernant la protection des principes de la liberté d’expression par Twitter : “les résultats de ce sondage seront cruciaux”. Alors que le PDG de Twitter s’est peut-être gentiment moqué de la question de Musk, l’action montre qu’il surveille le compte du leader de Tesla et SpaceX.

Le 1er avril, le compte Twitter posté une note indiquant « Nous travaillons sur un bouton d’édition », qui aurait pu être conçue comme une blague du poisson d’avril ; néanmoins, il a recueilli plus de 1,3 million de likes, suggérant qu’un tel outil est recherché.

Après que le propriétaire de Tesla a tweeté son mécontentement de ne pas pouvoir modifier les erreurs dans ses tweets publiés ou réparer les tweets viraux incorrects, les utilisateurs de Twitter ont demandé la possibilité de modifier les publications après leur publication. Tard lundi, le sondage de Musk a recueilli plus de 1,5 million de votes, 75 % étant en faveur de « oui » et 25 % choisissant « oui ».